Ecrit par Asif Mahmood Basit, paru dans Alfazl du 22/04/2020.

(Traduit par M. Ata-ul-Aleem, président de la Jama'at Ahmadiyya Auvergne-Rhône-Alpes)


Le Corona virus et la campagne de génocide humain
Le Corona virus et la campagne de génocide humain

 

La population humaine est une question importante et fondamentale pour les penseurs et les dirigeants depuis les temps anciens. Tous les problèmes se sont concentrés sur l'homme et tous les problèmes de la société humaine ont donc gravité autour de la problématique de la population humaine.

Les traces des premières civilisations montrent que, même à l’époque, la réduction de la population était l'une des principales priorités des autorités.

La période des philosophes grecs

En étudiant l'histoire connue, les philosophes grecs ont d'abord considéré la création de la terre et de l'univers et ont essayé de découvrir les mystères de l'univers. Ils se sont ensuite tournés vers l'homme. Il a été perçu comme l’entité de de base de l'univers.

Des problèmes individuels aux problèmes sociaux ont commencé à être examinés. Les dirigeants ont rejoint la discussion sur les thèmes du bien et du mal au niveau sociétal. Le philosophe grec Platon a été le premier à prendre ces questions au sérieux.

Les livres de Platon, La République et Les Lois, contiennent des discussions longues et étayées les questions de gouvernance. Bien que l'état imaginaire de Platon soit généralement rejeté comme « une utopie », le fait demeure que Platon a soulevé des interrogations concernant des aspects de gouvernance qui sont considérés comme problématiques pour les États même de nos jours(en accord ou en désaccord avec la solution proposée par Platon).

La plus grande critique de Platon envers l'État est qu'il ne donne à personne le droit de vivre pour un état sain, sauf des êtres humains bienportants et utiles. À son avis, l'État devrait avoir le pouvoir de tuer les enfants faibles et inutiles dès leur naissance.

Aristote a également approuvé le point de vue de son professeur et a salué cettte forme particulière de génocide.

Les idées de ces penseurs préchrétiens atteignent à l'ère chrétienne. L'Empire romain a également œuvré pour empêcher la surpopulation et pour lisser sa répartition. La plupart des conquêtes de cet empire avaient pour objectif la colonisation et la répartition harmonieuse de la population.

Ingérence religieuse

Après la montée du christianisme, ces idéologies se sont heurtées à une opposition religieuse et toute forme de génocide a été interdite.

Le débat sur l'équilibre entre la croissance démographique et la diminution des ressources a toujours existé. Le pasteur anglais Thomas Malthus a soulevé cette question dans son livre The Principles of Population. Il a prouvé que si la population continuait de croître, les ressources diminueraient et il ne serait pas possible de nourrir toute la population humaine. Il a souligné que les famines, les épidémies et les guerres provoquent sans aucun doute le déclin de la population, mais la population augmente si rapidement qu'il viendra un moment où d'autres moyens devront être envisagés pour contrôler la population. À cette fin, il a suggéré la planification familiale, en évitant autant que possible les désirs sexuels et en retardant le mariage.

Mais toutes ces suggestions ont été faites selon les enseignements dominants du christianisme.

Le problème de la population humaine dans une société laïque

À mesure que l'emprise de l'Église sur l'État s'est affaiblie, les moyens de restreindre la population qui n'avait pas à être soumise aux enseignements chrétiens ont également diminué.

La théorie de la sélection naturelle de Charles Darwin a prouvé que de nombreux êtres vivants ont péri au cours de l'évolution. Seuls ceux dont les gènes se sont adaptés au climat changeant du monde sont restés.

  Ainsi, la théorie de la survie du plus apte a été acceptée par d'autres scientifiques et démographes comme étant valable pour la population humaine, et a conclu que pour maintenir l'équilibre dans la société humaine, c'est-à-dire pour la stabiliser, la surpopulation humaine doit être évité.

Génocide ou préservation de la race supérieure ?

Les formes subséquentes de génocide humain semblent davantage concerner le « nettoyage ethnique » que la résolution des problèmes de population. Ces idées ont fini par être connues sous le nom d'eugénisme et des tentatives ont été faites pour garder la race humaine "pure" et "excellente" à tous égards.

Le travail le plus important à cet égard est venu de Francis Galton et il a appelé cette « pureté de race » l'eugénisme.

 Dans ses écrits, qui sont apparus en 1883, les idées de « naissance standard» des enfants et, par conséquent, de «race humaine standard» ont été promues.

Francis Galton lui-même était originaire d'Angleterre, mais la plus grande influence de ses idées a été acceptée par les penseurs américains. Le célèbre penseur Charles Davenport, avec ses collègues, forma pour la première fois l'eugénisme (c'est-à-dire la pureté raciale) en un mouvement organisé. L'Eugenics Record Office et l'American Breeders Association ont été créés aux États-Unis. Le président américain Roosevelt était l'un des principaux partisans de ce mouvement et il a convenu que seuls les êtres humains capables, intelligents et en bonne santé devraient avoir le droit de se reproduire et d'avoir plus d'enfants. C’est pourquoi, il ne voyait aucun mal dans le génocide de ceux qui allaient devenir un "fardeau" pour l'esprit et la société.

Discussions contemporaines sur la race humaine à l'ère moderne

C'est cette idéologie de la « pureté » raciale qui est devenue plus tard la base du mouvement nazi. Cet élément était si fortement présent chez les nazis que les mouvements ultérieurs créés en réponse, aussi controversés que le nazisme, se fondaient sur le même principe.

Le problème de la population humaine est aujourd'hui l'un des plus importants au monde. Les penseurs, les sociologues et les scientifiques trouvent de nouvelles idées sans cesse.

Un groupe qui est appelé populationniste, soutient qu'il n'est pas nécessaire de s'inquiéter du rythme auquel la population humaine augmente. Selon lui, le problème posé par Malthus à la croissance démographique et aux ressources limitées se limiterait aux ressources agricoles. D'autres sources, comme le bétail, n'ont pas été prises en compte dans la théorie de Malthus. De même, les produits génétiquement modifiés n'ont pas été pris en compte par Malthus. Bien que cela ne soit pas possible car en 1783, les aliments artificiels n'étaient pas produits comme ils le sont aujourd'hui.

Les partisans de son cas ont travaillé pour rendre la transcription réelle de cette déclaration disponible en ligne. De nos jours, le fondateur de Microsoft, Bill Gates, est considéré comme le représentant illustre de cette école de pensée. Des millions de dollars de dons pour la vaccination sont considérés avec scepticisme, et l'on objecte que cette générosité est en fait l'épine dorsale de la campagne de génocide. Le service à l'humanité n'est qu'un trompe-l’œil.

Pour sa défense, Bill Gates et ses collègues expliquent qu'ils s'emploient en fait à prévenir la mortalité infantile dans les pays pauvres afin de produire des générations plus saines et de réduire les charges inutiles pour la population mondiale.

Il dit que les gens des pays pauvres donnent naissance à plus d'enfants parce qu'ils ne savent pas combien d'entre eux survivront et combien mourront à la naissance ou dans la petite enfance. Pour que certains survivent en tant que soutien à la vieillesse, ils donnent donc naissance par précaution à plus d'enfants. Bill Gates dit que nous voulons protéger la race humaine des maladies grâce aux vaccinations afin que le taux de mortalité dans les pays pauvres soit faible et non élevé. Et les gens n’auront donc pas besoin d'avoir plus d'enfants sans raison. Ils affirment donc qu'ils sont en faveur du bien-être de la population humaine et non du génocide.

Une autre objection soulevée par les populationnistes est que les puissances occidentales ont ajouté des produits chimiques dans les aliments pour réduire la population humaine. Ceci conduit progressivement à une baisse de fertilité des hommes et des femmes.

La réponse de l'industrie agro-alimentaire est qu'il n'y a aucun autre moyen de nourrir la population croissante sans produire artificiellement des aliments. Et les ingrédients chimiques qui sont ajoutés pour les conserver dans des boîtes et des paquets sont une nécessité afin de maintenir l'équilibre entre la demande et l'offre de produits alimentaires. Ils disent que si ces aliments sont nocifs alors ceux qui souhaitent limiter la population humaine devraient plutôt approuver ces méthodes : surtout le cas des légumes, des fruits et de la viande génétiquement modifiés.

Perspectives dans le contexte du corona virus

covid-19Alors que le monde attend beaucoup des scientifiques occidentaux pour endiguer cette pandémie. Ressurgit, à nouveau le débat sur la question de savoir si l'Occident cherche à affaiblir davantage la fertilité de la population humaine sous couvert d'immunisations.

Dr Fauci, le conseiller du président américain pour les affaires scientifiques et médicales (qui est toujours présent lors de sa conférence de presse quotidienne), est notamment cité. Il a déclaré en 2017 que "sous l’aire Trump des épidémies mystérieuses se répandront "et que" les préparatifs devraient commencer dès maintenant ".

La question soulevée est que comment le conseiller scientifique a-t-il su cela ?

Bien qu'il existe de nombreuses théories du complot et que de nouvelles théories émergent chaque jour, le fait est que rien ne peut être affirmer avec certitude à ce sujet.

Cependant, un fait ne peut être nié. Et il est possible que cette prédiction du Dr Fauci et de nombreux autres scientifiques comme lui soit basée sur le même fait.

Il y a un débat de longues dates sur le marché des animaux exotiques en Chine. Le virus corona se serait également transmis d'un animal (probablement une hirondelle) à l’humain et est devenu une épidémie dangereuse pour la population humaine mondiale.

Un récent numéro de la prestigieuse revue de recherche Proceedings of the Royal Society of Biological Sciences a publié une étude dans laquelle les biologistes ont suggéré que sans corriger la nature des interactions homme-animal et sans y imposer des restrictions le problème de la propagation de tels virus ne peut être résolu. Il dit que le corona virus a également été transmis des animaux aux humains, avant même que les récentes épidémies ne soient causées par le même virus que les humains ont contracté des animaux. Selon eux les animaux ont un stock important de virus qu’ils peuvent transmettre à l’homme. »

Donc, le débat sur la population humaine et son contrôle, le génocide et les vaccinations est sans fin. Nous pouvons au moins conclure que si nous vivons selon les enseignements de l'islam, alors tous les problèmes du monde seront résolus automatiquement. L'islam préfère la voie du milieu, pas celle d’excès ni celle de carence. Ceux qui poussent vers les extrêmes en matière des droits des animaux sont en réalité les responsables de la situation actuelle. Des gens illuminés qui mangent toutes sortes d'animaux dégoûtants, illicites et malsains, ou ceux qui se font appeler végan et s'abstiennent de manger tout être vivant.

Doivent également répondre de la situation ceux qui chérissent à outrance les animaux, les nourrissent dans leurs propres assiettes, ainsi que les font dormir dans leurs propres lits.

Quant à la prédiction du Dr Fauci, la question est que les gens s’étonnent sur sa prédiction de 2017, comment il a su il y a trois ans que l'épidémie se propagerait. Mais aucune attention n’est accordée à ce jour aux prophéties qui ont été faites, il y a plus d’un siècle par un homme ayant reçu des paroles de Dieu. Et puis Hazrat Mirza Masroor Ahmad, le successeur et le calife de ce grand réformateur, le Messie Promis et le Mahdi (psl), informe le monde de ces prophéties depuis près de deux décennies.

Horaires Prières

Imsak: 06:34
Fajr: 06:54
L. Sol: 07:54
Zenith: 13:57
Dhuhr: 14:07
Asr: 17:03
C.Sol: 20:00
Maghrib: 20:10
Isha: 21:30
Horaires Prières du mois entier

Promesse
Khuddam-ul-Ahmadiyya

 

اَشْھَدُ اَنْ لَّا اِلٰہَ اِلَّا اللّٰہُ
وَحْدَہٗ لَا شَرِیْکَ لَہٗ
 وَاَشْھَدُ اَنَّ مُحَمَّدً ا
  ٗعَبْدُ ہٗ وَرَسُولُہ

Je jure solennellement que je serai toujours prêt à sacrifier ma vie, mes biens, mon temps et mon honneur pour la cause de ma foi, de mon pays et de ma communauté. De même je serai toujours prêt à offrir n'importe quel sacrifice pour maintenir l'institution du Califat. Et je considère essentiel de me soumettre à toutes décisions et ordres conformes aux préceptes Islamique que me donnerai le Calife regnant.