Souvenez-vous quand la femme de la famille d‘Imrān dit : « Mon Seigneur, certainement je T’ai voué ce que je porte en mon sein, il est libéré de toute entrave séculière. Donc accepte cela de ma part. En vérité, Tu es Celui Qui entend tout et Qui sait tout. » (3 :36)


Et quand celui-ci fut assez âgé pour travailler avec lui, il dit : « Ô mon cher fils, j’ai vu en songe que je t’offrais en sacrifice. Vois ce que tu en penses. » Il répondit : « Ô mon père, agis selon le commandement que tu as reçu ; si Allāh le veut, tu me trouveras du nombre des endurants. » (37 : 103)
Et qu’il se trouve parmi vous un groupe qui appelle au bien, qui enjoint la vertu et qui interdit le mal. Et ceux-là qui prospéreront. (3 :105)
Il n’est pas possible aux croyants de partir de l’avant tous à la fois. Pourquoi donc un groupe de chaque section d’entre eux ne partirait-il pas de l’avant, afin qu’ils puissent obtenir une meilleure compréhension de la religion, et afin qu’ils puissent avertir leur peuple quand ils retournent parmi eux, pour qu’ils se prémunissent contre le mal ? (9 :122)